Une Toussaint « numérique »?

L’yonne républicaine : Publié le 01/11/2019

« Quand une personne utilise régulièrement Facebook de façon intéressante, poste des photos, des avis, des poèmes, des notes scientifiques, de quel droit irait-on effacer tout ça, s’interroge Michel Cornebise. Dans les legs, on trouve bien, parfois, des lettres, des photographies. Pourquoi les férus de réseaux sociaux n’auraient-ils pas envie, simplement, de transmettre leurs écrits ou certaines images qu’ils ont publiés ? »…la suite dans l’Yonne Républicaine…